Comment concilier indépendance et sécurité lorsque l’on se lance dans une activité d’indépendant ? Aujourd’hui, près de 100 000 professionnels ont choisi le portage salarial pour sa simplicité, sa souplesse et sa sécurité.

Ce statut est particulièrement apprécié par les indépendants qui exercent une activité dans le domaine de l’informatique, de la gestion de projet, des ressources humaines et de la formation. C’est aussi la forme d’emploi préférée des cadres expérimentés.

Le portage salarial, statut préféré des cadres selon l'APEC

Ce statut est-il fait pour vous ? Comment fonctionne-t-il ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? On vous explique tout à travers ce guide du portage salarial.

Le portage salarial, c’est quoi ?

Le portage salarial est une forme d’emploi qui permet à des travailleurs indépendants, appelés salariés portés, d’exercer leur activité en bénéficiant des services d’une entreprise de portage salarial. Cette dernière traite pour eux tous les aspects administratifs, juridiques et financiers liés à leur activité.

Ce statut relève d’une relation tripartite entre le consultant porté, la société de portage salarial et l’entreprise-cliente. La solution de portage est donc un bon compromis entre l’indépendance de son activité et la sécurité du salariat. Il permet notamment à des professionnels indépendants d’exercer leur activité professionnelle sans créer d’entreprise.

Définition du portage salarial selon le Code du Travail

Apparue à la fin des années 1980, le portage salarial n’a eu une existence légale qu’à partir de 2008 dans le cadre de la loi de modernisation du marché du travail.

Le Code du Travail définit le portage salarial comme il suit :

«Un ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l’entreprise de portage. »

Article L1251-64 du Code du Travail

Le fonctionnement du portage salarial

Voici les principales étapes à suivre pour un consultant qui souhaite effectuer des missions en portage salarial :

  • Étape 1 : Le consultant trouve une mission correspondant à sa qualification et ses compétences. Il doit ensuite contacter une société de portage salarial afin d’être suivi dans son activité professionnelle.
  • Étape 2 : Signature de la convention de portage salarial qui indique les modalités du partenariat, les frais de gestion, la décomposition du chiffre d’affaires du salarié porté et les services proposés par la société de portage salarial.
  • Étape 3 : Lorsque les 2 parties se sont mises d’accord, le salarié porté et l’entreprise de portage salarial signent le contrat de travail (ou contrat de portage) qui respecte les formalités particulières telles que : la nature de la mission, la durée de celle-ci et les modalités de paiement.
  • Étape 4 : La mission peut alors être réalisée selon les modalités énoncées au préalable.
  • Étape 5 : Après avoir retiré les charges obligatoires et les frais de gestion, la société de portage reverse au salarié porté ses honoraires sous forme de salaire et de remboursement de ses frais professionnels.
Le portage salarial, une relation tripartite

Le profil du salarié porté

Le portage salarial concerne tous les indépendants qui justifient d’au moins 3 ans d’expérience professionnelle dans leur domaine et qui souhaitent offrir une prestation de services dans des domaines aussi variés que :

Ce statut très protecteur et dont les démarches administratives sont simplifiées séduira particulièrement les cadres séniors actifs, des salariés qui souhaitent cumuler leur emploi avec une activité secondaire (comme par exemple donner des cours dans une école ou faire du conseil) ou les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi qui souhaitent lancer leur activité.

Consultante en portage salarial

Les avantages du portage salarial

Le portage salarial est un très bon compromis entre l’indépendance de son activité et la sécurité du salariat. D’autant que son fonctionnement est très simple et qu’il permet au consultant de se consacrer pleinement à son activité.

Voici les principaux avantages de ce statut :

  • La sécurité : le consultant en portage salarial bénéficie d’une protection sociale complète et d’une garantie financière. Il cotise au même titre que les autres salariés pour la sécurité sociale, l’assurance chômage et la retraite. Il bénéficie également d’une assurance professionnelle, d’une complémentaire santé et d’une prévoyance.
  • La liberté : en portage salarial, il n’y a pas de lien de subordination. Le consultant est libre de choisir ses missions et d’organiser son activité comme il l’entend.
  • La simplicité : pas besoin de créer une structure juridique en tant que consultant indépendant. La société de portage salarial s’occupe de la gestion administrative pour le salarié porté. C’est notamment elle qui se charge des relances auprès des clients pour le paiement des factures.
  • Un accompagnement personnalisé : lorsque l’on est travailleur indépendant en portage salarial, on ne travaille pas tout seul ! Le consultant bénéficie bien souvent d’un accompagnement de la société de portage pour développer son activité et son réseau. C’est précieux au moment de prospecter, de signer un contrat commercial ou de réaliser sa prestation de service.
  • Le développement des compétences : l’entreprise de portage salarial verse une contribution à la formation de ses salariés via leur Compte Professionnel de Formation (CPF). Ainsi, un salarié porté peut utiliser ses droits à la formation pour développer ses compétences.

Les inconvénients du portage salarial

Si le portage salarial possède de nombreux avantages, il présente également certains inconvénients.

Tout d’abord, ce statut est réservé à la prestation de services et n’est pas ouvert à tous les métiers. Ainsi, les professions avec une réglementation spécifique comme les médecins, avocats, comptables ou encore notaires en sont exclus. De même pour les métiers du service à la personne ou pour les prestations commerciales d’achat et revente de marchandise.

Par ailleurs, son caractère plus protecteur et les services proposés ont un coût. Un freelance hésitera souvent avec le statut de micro-entrepreneur souvent moins coûteux.

Les contrats en portage salarial

Le fonctionnement tripartite du portage salarial est réglementé par 3 contrats différents : la convention d’adhésion, le contrat de prestation et le contrat de travail.

La convention d’adhésion

La convention d’adhésion est le premier contrat signé entre le salarié porté et la société de portage salarial. Elle établit les conditions de collaboration, les relations et l’engagement respectif au sein des deux parties. Mais à ce stade, vous n’êtes pas encore salarié tant que vous n’avez pas signé de contrat de travail. La convention d’adhésion finalise en quelque sorte votre inscription auprès de la société de portage salarial.

Le contrat de travail

Le contrat de travail permet de finaliser l’accord entre les 2 parties en acceptant les droits et obligations de l’un à l’autre sous respect de la convention collective du Portage salarial. La signature de ce contrat vous permet de bénéficier du statut de salarié et de travailler. Ce contrat peut être signé en CDD ou en CDI selon certaines conditions en fonction de la société de portage.

Le contrat de prestation

Lorsque vous décrocherez une mission avec un nouveau client, celle-ci sera officialisée par la signature d’un contrat de prestation ou de service. Ce document indiquera tous les éléments essentiels pour le bon déroulement de la mission comme le tarif, la durée ou le contenu de la mission.

Le salaire en portage salarial

Quelle sera votre rémunération en tant que salarié porté ? Le salaire net d’un salarié porté est généralement compris entre 45 % et 60 % de son chiffre d’affaires hors taxe. Le montant dépend de nombreux paramètres comme la taille de l’entreprise, le statut du salarié, le régime de sécurité sociale ou encore l’utilisation d’outils d’optimisation de votre rémunération.

Tout part du chiffre d’affaires généré par votre activité de consultant. Les prestations réalisées auprès de vos clients sont facturées par la société de portage salarial. Cette derrière va déduire ses frais de gestion, généralement compris entre 5 et 15 % de votre chiffre d’affaires HT, et les frais professionnels qui vous seront remboursés mais qui ne rentrent pas en compte dans le calcul des charges sociales.

Sur cette base, votre employeur va calculer les charges patronales (entre 25% et 45%) pour arriver à votre salaire brut sur lequel seront calculées les charges salariales (entre 22% et 25%). Nous arrivons enfin au salaire net qui sera versé au salarié porté et éventuellement complété par le remboursement de ses frais professionnels et par des avantages sociaux (tickets restaurant, CESU…).

Calcul du salaire en portage salarial

Comme tout salarié, le salarié porté reçoit une fiche de paie qui va récapituler toutes ces informations.

Quelle couverture sociale pour le salarié porté ?

Le salarié porté bénéficie de plusieurs avantages sociaux en rejoignant une entreprise de portage salarial :

  • Il est rattaché au régime général de la Sécurité sociale ce qui permet d’avoir des indemnités en cas d’arrêt maladie et d’être remboursé des dépenses de santé. De plus, il bénéficie de la mutuelle complémentaire de santé de la société de portage.
  • Le salarié porté peut également bénéficier de l’assurance chômage lorsqu’il a terminé une mission avant d’en démarrer une nouvelle. Ayant souvent le statut de cadre, il peut percevoir des indemnités et peut faire une demande à l’Aide au Retour à l’Emploi (ARE).
  • Enfin, le salarié porté est affilié au régime général de retraite ce qui lui permet de valider ses trimestres.

Comment choisir sa société de portage salarial ?

Il existe plus de 300 sociétés de portage salarial en France. Chacune a ses spécificités et il n’est pas facile de s’y retrouver pour un consultant indépendant.

Voici 5 critères qui nous paraissent importants pour vous aider à choisir votre société de portage salarial :

  1. La localisation : la proximité géographique peut permettre de construire une relation de confiance avec l’entreprise de portage salarial. Pensez également aux avantages dont vous pouvez bénéficier selon la localisation de la société de portage, notamment avec le droit local en Alsace-Moselle.
  2. L’accompagnement : Un accompagnement qualitatif est indispensable pour réussir vos missions. L’entreprise de portage salarial doit être fiable et suivre ses salariés dans le développement de leur activité. Demandez à la société quelles actions sont mises en place pour épauler les consultants RH : ateliers de formation, séminaires, réseau de proximité, accompagnement commercial, etc.
  3. L’état d’esprit, la culture de l’entreprise : histoire de l’entreprise de portage, vision, valeurs communes et codes… Ces éléments doivent être pris en compte lors de votre recherche ! Pensez à échanger avec les autres salariés pour connaître leur ressenti.
  4. Les avis sur la société portée : renseignez-vous sur la notoriété et la réputation de l’entreprise de portage. Pour cela, visitez des plateformes d’avis de salariés type Glassdoor, utilisez le bouche à oreille ou trouvez des témoignages de salariés portés.
  5. Les frais de fonctionnement de la société de portage salarial : afin de bénéficier des multiples avantages liés au statut du porté, vous devez céder un pourcentage de votre chiffre d’affaires à l’entreprise de portage. Ce pourcentage varie selon la société, votre niveau de compétences et votre contrat de travail. Pensez à comparer les taux des entreprises de portage salarial, mais gardez-bien en tête que les frais de fonctionnement ne doivent pas être votre unique critère de sélection.

Une fois les renseignements pris sur ces différents éléments, sélectionnez 3 ou 4 sociétés de portage qui correspondent le plus à vos besoins et contactez-les pour échanger. Cette étape est importante pour savoir si le courant passe avec votre futur partenaire, s’il comprend bien votre métier et ses contraintes, si vous partagez une vision commune.

Une fois l’entreprise choisie, il n’y a plus qu’à signer votre contrat de travail, aller décrocher vos contrats de prestation et à démarrer vos missions de consulting.

Rejoindre One Portage

Vous souhaitez en savoir plus sur One Portage ?

Contactez-nous